contact us
Press Release

Le marché de l’outsourcing EMEA se maintient au troisième trimestre grâce à la prolifération des petits contrats

La région DACH et le secteur des services financiers y sont pour beaucoup dans le maintien de la valeur totale des contrats dans la zone EMEA

L’activité d’outsourcing dans la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) se maintient au troisième trimestre 2015 par rapport au même trimestre de l’année précédente. Le nombre de contrats est lui en augmentation ce qui confirme la préférence donnée aux plus petits contrats.

L’ISG Outsourcing Index™, qui évalue les contrats d’externalisation d’une valeur supérieure ou égale à 4 millions d’euros, révèle que la valeur annuelle des contrats passés au troisième trimestre, 2,1 milliards d’euros, est comparable à celle de l’année précédente pour le même trimestre. Le nombre de contrats signés, 139, est lui en hausse de 7%. Comparé aux bons résultats du second trimestre 2015, la valeur annuelle est en recul de 5% et le nombre de contrats est inférieur de 16%. Selon ISG, ce ralentissement de l’activité au troisième trimestre peut s’expliquer par un climat de prudence économique liée à la crise de la dette dans la zone Euro.

La valeur annuelle ce trimestre a dépassé la barre de 2 milliards d’euros pour la huitième fois au cours des neuf derniers trimestres. Sur les trois premiers trimestres de 2015, un nombre record de petits contrats d’une valeur annuelle comprise entre 4 et 8 millions d’euros ont été passés. Ceci qui montre une forte tendance du marché à privilégier les transactions d’une valeur plus modérée. Les méga contrats (d’une valeur supérieure à 80 millions d’euros) sont d’ailleurs en recul d’un tiers en 2015 par rapport aux périodes équivalentes des trois dernières années.

« La prévalence des plus petits contrats passés auprès de différents fournisseurs spécialisés dans leur domaine se confirme. Les entreprises souhaitent préserver leur flexibilité et pouvoir profiter des innovations technologiques les plus récentes, des prix bas et des nouveaux paradigmes comme le SaaS et le cloud », explique Lyonel Roüast, Partner et President d’ISG SEMEA.

La moindre proportion de contrats de taille importante enregistrée en 2015 est particulièrement notable parmi les contrats d’outsourcing informatique (ITO), avec une chute de 28% de la valeur annuelle à 4,5 milliards d’euros, le plus bas niveau depuis 2009.

Les contrats d’externalisation des processus (BPO) métier ont, eux, progressé de 50% au cours de ces neuf premiers mois 2015. Cette progression s’est faite sur la base de faibles résultats réalisés sur la même période en 2014. Le nombre de contrats signés a progressé de 22% dans les domaines des Contact Center et de Facilities Management en particulier.

La France revient à des niveaux plus habituels après une année 2014 exceptionnelle. L’activité contractuelle a chuté de plus de 50% mais c’est en comparaison de la dynamique exceptionnelle de passation de contrats de l’année précédente qui bénéficiait du contexte de nombreuses restructurations et renégociations de contrats importants.

Le Royaume-Uni accuse une chute de 35% de la valeur annuelle des contrats passés au troisième trimestre par rapport à la même période l’an dernier, en grande partie due à l’absence de signature de contrats importants. Sur la période de neuf mois par contre, la valeur annuelle est comparable à celle de 2014, mais avec un nombre record de 177 contrats passés.

Deux autres marchés, la région DACH et le Benelux, affichent une progression de la valeur annuelle des contrats avec l’attribution de plusieurs contrats d’importance. Second marché de l’outsourcing le plus important dans la zone EMEA, la région DACH affiche une croissance constante pour 2015 et enregistre la plus forte valeur annuelle ce trimestre depuis 2011, malgré un recul du nombre de contrats passés.

Par secteur, celui des services financiers se démarque avec un trimestre marqué par plusieurs contrats d’importance et une augmentation de 35% de la valeur annuelle ainsi qu’une hausse de 10% du nombre de contrats. Le secteur de la santé affiche une bonne croissance également, notamment grâce à deux contrats majeurs. Ces bonnes performances compensent les moins bons résultats de la plupart des autres secteurs, dont ceux des télécoms et de la vente au détail, mais surtout celui de la fabrication industrielle qui atteint son plus bas niveau depuis 2007 en valeur annuelle.

« L’habituel creux du troisième trimestre se fait sentir comme les années passées », résume Lyonel Roüast. « Malgré le contexte marqué par les préoccupations économiques, la valeur annuelle totale des contrats passés dans la région EMEA se maintient du fait d’une prolifération des contrats de valeur modérée et de l’activité soutenue de plusieurs marchés et secteurs d’industrie. Même un quatrième trimestre exceptionnel ne suffira pas à ramener le marché EMEA aux niveaux atteints l’an dernier. Cependant, la stabilisation économique des principaux marchés, notamment du Royaume-Uni et de DACH, couplée au fait que le quatrième trimestre est généralement l’un des plus performant de l’année, augure de perspectives positives pour l’année 2015 dans la zone EMEA. »

ISG a présenté l’ISG Outsourcing Index™ du 3ème trimestre 2015 pour la zone EMEA aux médias et aux analystes dans le cadre d’une audioconférence. Vous pouvez réécouter la présentation et en visionner les diapositives en cliquant sur le lien suivant : http://www.isg-one.com/web/research-insights/isg-outsourcing-index/